Fiduciaire

Gestion du stress en fiduciaire, semaine de la comptabilité ace group
Actualités, Events, Boîte à outils, Fiduciaire

La gestion du stress en fiduciaire : interview d’expert

La gestion du stress en fiduciaire - conseils & astuces d'expert !

Le stress est une variable intrinsèque de la vie active du monde moderne. Tout va toujours plus vite et il faut constamment s’adapter pour rester compétitif et rentable.

Les métiers du chiffre ne sont pas exempts de cette notion de stress constant :

  • ⏳ Les fiduciaires sont soumises à des échéances précises et une législation stricte qui a des implications sur leur propre activité, mais aussi et surtout sur l’activité de leurs clients.
  • 💰 De lourdes conséquences peuvent en découler si le cadre légal n’est pas respecté par exemple.
  • 🎢 Les outils proposés par le législatif ne sont pas toujours au point et sont souvent temporairement hors services en période de rush. Cela induit des pics de stress importants chez les comptables.
  • 🤔 Le manque d’effectifs du secteur et la transformation digitale de la gestion des fiduciaires sont également des facteurs de stress pour les (experts-) comptables eux-mêmes, mais aussi pour leurs clients.
Ace GROUP s’est donc plié en quatre pour vous aider à mieux gérer le stress lié à votre métier & aux périodes de rush. Nous espérons donc que les conseils de votre consœur vous seront d’une aide précieuse pour optimiser votre bien-être au travail & anticiper un maximum la charge de travail.  

1) Les fiduciaires font régulièrement face à de grandes périodes de rushs ponctuelles.

Quels conseils leur donneriez-vous pour réduire le stress rencontré lors de deadlines imposées par l’état et des problèmes techniques rencontrés sur les plateformes officielles ?

Je conseillerais d’établir dès maintenant un retroplanning en incluant des plages importantes « d’imprévus ».

2) Les fiduciaires font face à une pénurie d’effectifs, comment peuvent-elles faire pour réduire le stress qui en découle ?

Je leur demanderais d’être créatifs.

  • Pourquoi ne pas former plus de personnel non qualifié eux-mêmes et de répartir les tâches de manière horizontale plutôt que de manière verticale comme souvent ? Ce serait évidemment à développer.
  • Ou 2° option, faire la part des choses entre une augmentation du chiffre d’affaires et leur qualité de vie.
stress fiduciaires

3) Comment gérer les pics de stress au quotidien ?

En planifiant votre journée en calculant le temps impartis pour chaque tâche, afin de ne pas dépasser 6 h de travail.

➡ Les 2 h restantes correspondent aux « imprévus ». 

Je développe plusieurs outils dans les formations pour cette gestion.

4) Comment gérer la pression imposée à l’ensemble de l’équipe et favoriser le bien-être au travail de ses collaborateurs ?

Je leur conseillerais de ne pas négliger l’importance de donner des formations telles que les miennes pour les collaborateurs également afin qu’ils puissent acquérir des habitudes de bonne gestion du temps et du stress.

stress collaborateurs fiduciaire bien etre
formation sage cloud demat pme collaborer avec son comptable de manière digitale

5) Le télétravail implique un lâcher-prise de la part de la part des fiduciaires. Beaucoup le refusent à leurs collaborateurs, par peur de ne pas pouvoir contrôler les données sensibles traitées ou les différents échanges.

Quels sont vos conseils pour gérer le stress lié à cette situation : tant au niveau dirigeant que collaborateurs ?

Pour l’un comme pour l’autre, il s’agira d’une part, pour le dirigeant hyper contrôlant de se remettre en question, et d’autre part pour le collaborateur de bien savoir mettre ses limites.

6) L’instantanéité de l’information dans notre quotidien suggère toujours plus de rapidité. Les gens s’attendent donc à ce que tout aille toujours plus vite !

Cela a pour effet de décupler les frustrations chez les clients et/ou les collaborateurs, avez-vous des conseils pour gérer ce stress continu ?

Je leur conseille de bien vérifier l’urgence des autres personnes et de dire « oui », dans 1 heure, dans 2 jours etc. S’il y a des discussions, il faut négocier le délai.

Bien communiquer aux clients qu’ils ne sont pas pendus à leurs emails. Car s’ils veulent donner un travail de qualité, il faut qu’ils puissent se concentrer à certains moments de la journée .

Luce Petit

Coach en réussite professionnelle chez Atelier Progress Coach

Expert en gestion de stress & réussite professionnelle .

Coaching pour réviseurs et comptables
Je m’adresse à mes confrères car je connais parfaitement les stress quotidiens auxquels ils sont confrontés tant avec leurs clients qu’avec l’administration. 

Coaching pour travailleurs indépendants.
Forte de mon expérience, je me propose d’apporter une aide réelle aux entreprises ou aux travailleurs indépendants en grave difficulté.
Je serai pour vous tantôt un coach qui peut vous aider à définir des objectifs précis pour vous en sortir, tantôt un expert-comptable qui peut établir les calculs tout en déterminant si l’objectif est réalisable en parfait accord avec le cadre légal.

semaine de la comptabilité - transformation digitale en fiduciaire interview expert - semaine de la comptabilité
Boîte à outils, Fiduciaire, Actualités, Events

La transformation digitale à la lumière du contexte actuel: interview d’expert

Enjeux pour la fiduciaire & ses clients : l'évolution & la transformation digitale - interview d'expert

On parle beaucoup de digitalisation… 

Le digital est par contre partout autour de nous et nous l’avons intégré de manière naturelle dans notre quotidien. 

Dans la vie professionnelle, la plupart des entreprises on déjà une part de digital (qu’elle soit importante ou faible). La question porte donc sur la transformation digitale pour continuer à évoluer, s’outiller pour automatiser & optimiser la gestion de ses tâches. Cela permet de vous dégager du temps pour vous focaliser sur votre expertise et ce qui est vraiment important. 

Nous savons que vous vous posez 1000 questions et que cette digitalisation n’est pas toujours facile : investissements financier, ressources, temps, etc. 

Nous vous proposons d’y répondre à la lumière de l’avis d’un expert en logiciels de comptabilité & outils digitaux. 

1) Selon vous, quels sont les enjeux d’une fiduciaire pour 2023 ?

En 2023, de nombreux challenges arriveront. On voit déjà les prémices, crise énergétique, crise monétaire etc.
La fiduciaire doit se transformer et devenir plus qu’une organisation comptable.

Les PME devront affronter des difficultés sur tous les fronts et la fiduciaire doit se positionner en tant que  coach business. Cela implique des changements drastiques dans sa vision de la gestion de ses clients.

2) On a beaucoup entendu parler de digitalisation…

Mais selon vous, peut-on encore parler de digitalisation dans un monde où il y a déjà énormément de digital dans notre quotidien ?
Comment définir une stratégie et prioritiser la manière d’y arriver ?

Il faut faire une différence entre notre vie de tous les jours où, en effet, la digitalisation est partout (services de streaming, musique, emails, smartphone) et la digitalisation de la relation client-fiduciaire où bien souvent, on se heurte à une peur du changement, tant chez les comptables que chez certains clients.


Néanmoins, beaucoup de clients sont à la recherche de solutions pour gagner en efficacité, pour disposer d’une nouvelle façon d’interagir avec leur comptable. C’est à mon sens, la priorité pour déployer une nouvelle stratégie de dématérialisation, à savoir se doter d’outils intelligents (chez la fiduciaire et chez le client) pour mieux communiquer.
Les technologies existent, il faut réussir la mise en place !

Questionnement-formations Sage cloud demat scd

3) Comment les fiduciaires peuvent-elles faire face aux challenges qui les attendent au quotidien (vis-à-vis de leurs clients et de leurs collaborateurs) ?

Les fiduciaires sont des PME comme les autres, elles doivent augmenter leur efficacité et rendement. Il n’y a pas de recette miracle. Il faut travailler avec des outils technologiques qui suivent la vision de la fiduciaire. Il y a 20 ans, il était inconcevable qu’un logiciel puisse faire de l’encodage. Aujourd’hui, de nombreuses solutions arrivent presque à cette performance, toujours avec la supervision du comptable.

Mais ce que cela implique, c’est que le comptable doit se remettre en question et viser de nouvelles façons d’aider ses propres clients en faisant évoluer ses missions et sa vision.

4) Comment la digitalisation s’adapte-t-elle à la crise actuelle ?
Comment une fiduciaire peut-elle se digitaliser si elle a un budget limité ?

Chez Sage, nous avons fait évoluer toutes nos solutions vers la location. Certains clients conservateurs ont trouvé ce changement difficile à accepter car ils veulent posséder leur solution.

Néanmoins, la conséquence pour les éditeurs de logiciels est qu’un client qui utilise une solution en location est moins tenu de la conserver sur le long terme et cela oblige également l’éditeur à fournir des solutions encore plus efficaces.

Globalement, avec les nouvelles solutions que nous éditons, le client va payer de plus en plus un prix basé sur l’utilisation (par exemple au nombre de dossiers traités) et plus un montant « forfait » qui ne représente pas forcément la réalité.

sage-cloud-demat-formations-plans financiers, analyses, scénarios, prévisions expertises fiduciaire Hannah

5) Digitaliser sa fiduciaire implique-t-il de repartir de zéro et de démarrer avec de nouveaux outils ?

Tout dépend de la solution choisie.

Avec nos solutions de digitalisation, le comptable peut conserver l’ensemble de ses habitudes de travail ou basculer vers une solution cloud. Voire, s’il le souhaite, utiliser l’une ou l’autre selon les circonstances.

Nous sommes partisans de solutions qui s’adaptent aux besoins des clients et pas de tout effacer pour recommencer d’une page blanche. Dans le secteur de la comptabilité, il est préférable de disposer d’une solution qui a fait ses preuves et sur laquelle on peut compter.

6) Chaque outil a ses limites, quels sont les points d’attention à prendre en compte pour développer son propre écosystème selon ses besoins ?

Très souvent quand un projet de dématérialisation échoue, c’est parce que la vision du client n’était pas claire. Il est alors difficile de la mettre en place et surtout de convaincre les équipes qu’il faut y adhérer.

C’est pourquoi, nous conseillons toujours de faire un audit de la situation actuelle avec le partenaire informatique et de bien fixer l’objectif à atteindre.

L’expérience de nos partenaires est ici capitale car ils sont, littéralement, tous les jours au contact des clients et vont pouvoir se positionner comme le coach du comptable dans son projet de dématérialisation.

changement- prévisions financières - anticiper les crises et l'impact des décisions
sage cloud demat plateforme collaborative fiduciaire

7) Comment Sage pense répondre aux besoins des fiduciaires et de ses clients ? Quels sont les priorités selon Sage pour les années à venir ?

Sage est persuadée qu’il faut avancer avec les clients en construisant un écosystème fiable et efficace.

Cela passe par de la réflexion, des collaborations, des changements de mentalités. C’est un vrai challenge au jour le jour.

Nous sommes pour une évolution douce mais en profondeur des outils pour le comptable.

Concrètement, cela se traduit par des logiciels ouverts aux concurrents. Il était impensable, il y a quelques années encore, qu’un logiciel Sage puisse être connecté à la concurrence.
Aujourd’hui avec Sage Cloud Demat, vous pouvez connecter plusieurs logiciels comptables (Winbooks, Exact Online,…)

Cette ouverture est nécessaire pour construire l’écosystème de la fiduciaire, pas celui de Sage !

8) Pourquoi travaillez-vous avec des partenaires chez Sage ?

Sage est un éditeur de logiciels. Les partenaires sont les coachs des clients finaux.
Ce sont deux métiers bien différents et qui sont, à notre avis, totalement complémentaires.

Nous avons une grande confiance dans notre réseau de partenaires pour comprendre les besoins des clients et nous les remonter dans le but d’améliorer nos solutions.

De plus, il n’est pas possible de conserver une proximité avec l’ensemble du parc clients.

Nos partenaires sont également bien souvent meilleurs que Sage pour le support, les formations et expliquer nos solutions. Nous travaillons donc le plus possible en synergie avec nos partenaires.

changement menace ou opportunité

9) Quels conseils donneriez-vous aux fiduciaires pour aider leurs clients à passer à la facturation électronique ?

Il y a plusieurs avantages à passer à une facturation électronique:

  • Tout d’abord la réduction du risque d’erreurs. Moins on encode moins on a de chance de faire une erreur.
  • Ensuite, le coût. Utiliser une facture électronique est jusqu’à 8x moins cher que d’utiliser la version papier. Les coûts de manutention à eux-seuls sont extrêmement élevés pour la facture papier.
    La sécurité des backups a fait d’énormes progrès et il est maintenant plus sûr de conserver ses documents au format électronique.
  • Enfin, la raison sans doute la plus évidente est que nous y passerons tous dans les années qui viennent, autant être prêt tout de suite !

10) Les fiduciaires ont souvent peur du refus de collaboration de leurs clients si elles digitalisaient leur collaboration…

Ces craintes sont-elles justifiées selon vous ?
Quels conseils leur donneriez-vous pour les aider à faire de cet obstacle, un atout insoupçonné ?

Nous prêchons depuis plusieurs années la dématérialisation au sein des fiduciaires. C’est un argument que j’entends très souvent « mes clients ne sont pas prêts ». La réalité est que la phrase « nous faisons comme ça car on a toujours fait comme ça » est sans doute la plus dangereuse dans une organisation.

Nous avons aidé plus de 400 fiduciaires à passer le cap de la dématérialisation et aucune n’a perdu de clients parce que nous proposons des solutions évolutives suivant les besoins du parc clients.

Enfin et surtout, l’immobilisme expose les fiduciaires à perdre les clients qui veulent évoluer et se fermer les portes à de nouveaux clients.

L’avantage des solutions Sage est qu’elles permettent aux comptables d’avancer à leur rythme sans bousculer les clients dans leurs habitudes.

deadlines outils changement fiduciaires

11) Les fiduciaires font face à des pics de stress importants durant les périodes de rush, qui incombent à leur métier & aux exigences imposées par le législateur.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux (experts-)comptable pour alléger un maximum ces contraintes et leur bien-être ?

La collaboration.
Nous fournissons tous les outils qui permettent aux comptables de collecter les documents tout au long de la période comptable. Si le client et la fiduciaire travaille ensemble, ces pics pourront être réduits. 

12) Que répondez-vous aux fiduciaires qui disent que des solutions gratuites sont suffisantes pour se digitaliser ? (Dropbox, google drive, bookmate, bill to box, etc.)

Je pense que c’est une très bonne première étape pour tester le concept.
Par contre, dès que le comptable voudra offrir une solution professionnelle à ses clients, je pense qu’il devra se tourner vers des solutions payantes.

Ces solutions offrent des intégrations aux logiciels comptables, de l’évolution suivant les législations, des outils qu’on ne retrouvera pas dans les solutions gratuites (OCR…) et surtout dans le cas de Sage, un réseau de partenaires formés et prêts à donner un support de qualité.

télétravail adhésion au changement fiduciaires comptables clients collaborateurs

13) Sage ne propose pas de version de test de ses logiciels, pouvez-vous expliquer pourquoi c’est proscrit ?

Il y a plusieurs raisons. Par expérience, nous savons que si le client dispose d’une solution « démo » sans l’intervention d’un partenaire pour l’installation et la première formation, il va se lasser rapidement devant les premières difficultés.
Nous voulons qu’à partir du premier contact avec les solutions Sage le client soit encadré et que l’expérience soit toujours la plus agréable possible.

Ensuite, nous savons que si nous livrons des codes gratuits pour tester un produit ou un logiciel, bien souvent, le client ne va pas mettre assez d’énergie pour le tester intensivement.
On ne fait alors que perdre du temps.


Nous préférons donc, toujours, l’intervention d’un professionnel qui va pouvoir expliquer la solution et donner une première formation.

Votre expert - Outils digitaux Sage BOB 50

Eric Jacquet

Area Account Manager chez SAGE (Partenaire Ace GROUP)

Expert en digitalisation via les outils Sage.

Eric a une grande expérience auprès des fiduciaires & PME en Belgique.

Confronté au quotidien aux demandes et obstacles rencontrés par les fiduciaires, il a une vue élargie des besoins des experts du chiffre. Représentant de l’un des plus grands logiciels de comptabilité en Belgique, il n’hésite pas à prendre du recul et à se positionner comme expert pour suggérer une stratégie de digitalisation qui a fait ses preuves chez des nombreuses fiduciaires utilisant les produits SAGE. 

Envie d'en savoir plus ?

Ne manquez pas tous les trucs & astuces d'experts
itaa
Actualités, Events, Boîte à outils, Fiduciaire

Congrès ITAA – Ace GROUP répondait à toutes vos questions sur le stand de SAGE

Congrès ITAA - Une première édition réussie pour un nouvel event incontournable dans les monde des fiduciaires en Belgique

Ces 9 & 10 novembre 2022, l’ITAA (Institute for Tax Advisors & Accountants) organisait son premier congrès réservé aux fiduciaires belges ! 

Ace GROUP y était bien évidemment ! 

Nous étions présent comme exposant, grâce à son partenariat de qualité avec SageEditeur incontestablement renommé, qui propose notamment les logiciels de comptabilité et de gestion (Sage BOB 50, Sage Cloud Demat, Sage Cloud Demat Invoicing, ou encore Sage BI).

Nous avons donc eu la chance d’y participer et de répondre à toutes vos questions. Toujours plus éclairées les unes que les autres, d’ailleurs ! 

  • Nous remercions donc l’ITAA pour ce très bel évènement qui se positionnera désormais comme un event phare dans le secteur ! 
  • Nous remercions Sage pour nous avoir accueilli sur leur très beau stand !
  • Nous remercions tous les comptables & experts-comptables qui sont passés nous voir lors de cette édition incontournable ! 

Le congrès ITAA - c'est plus de 2000 comptables visiteurs !

Vous étiez nombreux au congrès ITAA – Institute for Tax Advisors and Accountants à partager votre passion avec Alexandra Duncan & Delphine Deprez pour leur poser vos questions et continuer à évoluer avec vos clients. 🚀

Chez Ace Group, c’est l’humain qui reste au centre de l’attention. 🧑🏻
Derrière chaque fiduciaire et/ou entreprise, se cachent des hommes & des femmes qui dédient leur expertise à leur activité. C’est le cas des experts comptables qui mettent au quotidien leurs compétences au service de leurs clients 💼🦸‍♀️

Vous êtes d’ailleurs venus en masse pour continuer à vous former et à vous informer en matière de logiciels de comptabilité, de transformation digitale & de reportings !

De nombreuses conférences de qualité étaient organisées par l’ITAA ! Chaque conférences étaient souvent complètes, et nous n’avons eu que des retours positifs !

Vous êtes aussi nombreux à vous être déplacé sur notre stand Sage pour écouter la conférence dédiée à la digitalisation des fiduciaires. Nous avons ainsi pu discuter de vos projets et trouver ensemble la manière de les concrétiser. Nous avons écouté votre passion, vos craintes, les obstacles que vous pouvez rencontrer, mais nous avons surtout eu à coeur de vous conseiller au mieux selon vos besoins & selon votre situation spécifique. 

Vous êtes aussi nombreux à avoir tenté votre chance lors d’un petit jeu  ➡ Play hard, Work hard 😁

Alors Ace Group vous dit MERCI pour votre enthousiasme ! Nous avons hâte de vous aider dans tous vos projets !
👉🏻 Contactez-nous pour concrétiser toutes ces idées

itaa
2000 comptables au congrès ITAA
congres itaa stand sage
itaa congres conférences Sage Ace group

ACE GROUP & SAGE vous remercient pour votre participation au congrès ITAA !

1668096308644

Au nom d'Ace GROUP, nous félicitons aussi tous les stagiaires ITAA pour l'obtention de leur diplôme !

Nous vous espérons beaucoup du succès dans cette nouvelle aventure professionnelle !

Envie d'en savoir plus ?

Ne manquez pas tous les trucs & astuces d'experts
interview gestion du changement en fiduciaires expert Nicolas Delebois LEAD
Actualités, Events, Boîte à outils, Fiduciaire

La gestion du changement en fiduciaire : interview d’expert

La gestion du changement au cours de la transition digitale de la fiduciaire - conseils & astuces !

Les fiduciaires ont été soumises à de grands changements. On peut même dire qu’un petit séisme a secoué le secteur en matière de digitalisation, amorcé notamment par les contraintes liées à la période COVID.

Les changements sont donc nombreux et demandent du temps pour les différentes parties prenantes : direction, collaborateurs et clients. Beaucoup ont encore des difficultés à se faire à cette idée qui implique un changement de mentalité, de méthode de travail et parfois d’outils. Ils ont ainsi du mal à se projeter ou à progresser par étapes dans ce process qui peut parfois s’avérer complexe.

Il semble parfois plus facile de rester dans sa zone de confort et de laisser les choses comme elles sont… Néanmoins, vous prenez le risque de vous bercer d’illusions et de prendre conscience a posteriori, que le tournant a été pris trop tard. Cela a d’ailleurs souvent des conséquences importantes. Notamment la perte de clients par manque d’informations & d’évolution. 

Le client peut à tout moment lui aussi se réveiller. Suite à un besoin ponctuel par exemple, après une discussion avec une personne de confiance, après avoir fait des recherches, etc. Si il ne semble pas avoir été mis au courant de la possibilité d’évoluer avec vous vers une collaboration digitale;  il risque : 

  • au mieux, de vous en faire la remarque,
  • au pire d’aller chez un confrère qui lui est déjà digitalisé. Le temps c’est de l’argent, et une fois qu’il aura cette idée en tête, il voudra qu’elle soit applicable rapidement ! Alors autant s’y préparer et éviter des conséquences fâcheuses. 

La transformation digitale en fiduciaire demande du temps & de la préparation, il faut donc anticiper les choses et s’y préparer en amont pour pouvoir réagir rapidement. Pour ainsi  offrir un service optimal à ses clients et mettre en avant son expertise.

 

Les aspects de gestion interne étant bien souvent bousculés, on voit également que les comptables freinent parfois leur engouement personnel par crainte d’un retour négatif de leurs clients et/ou de leurs collaborateurs.

Ils ont “peur” :

  • de l’investissement pour la fiduciaire & son client,
  • des retours négatifs d’une clientèle qui préfèreraient bien souvent conserver ses habitudes,
  • de l’impact que cela pourrait avoir sur leurs collaborateurs,
  • par méconnaissance des technologies disponibles et de leur utilisation 
changement menace ou opportunité

1) Le changement : est-ce une menace ou une opportunité selon vous ? Peut-on aller à l’encontre du changement à long terme ?

Pour reprendre Confucius : « Il n’ y a qu’une seule chose qui ne jamais dans la vie, c’est le changement ». 

Ces derniers temps, on peut même dire que l’on est en pleine accélération du phénomène.  Le changement en soi n’a pas d’orientation négative ou positive, mais par contre ce que l’on en fait et la manière dont il est accompagné peut avoir des répercussions.  Les incertitudes auxquelles nous devons faire face exigent une adaptation de nos modes de fonctionnement. 

Pour ce faire, une analyse préalable de votre organisation est nécessaire  au niveau de votre degré de préparation à changer (« change readiness’).

2) La digitalisation incarne indéniablement un grand changement dans l’activité d’une fiduciaire et de ses clients : on parle notamment de transition ou de transformation digitale.

Quels sont vos conseils pour aider les différentes parties prenantes à mieux accepter ce bouleversement ?

Un changement doit toujours rester connecté à du SENS : Pourquoi faisons-nous cette transformation? 

À partir du moment où ce changement est intégré à la stratégie de l’organisation, celle-ci sera en mesure de se positionner efficacement. 

De nombreux changements « non-choisis » (par exemple: les normes ‘Bâle’ pour le secteur bancaire après la crise des « subprimes » en 2008) sont subis et recouvrent alors une connotation « négative ».  Faites-en un élément clé du développement de votre activité (par exemple, pour le secteur bancaire: les normes Bâle peuvent être une opportunité de reprendre contact avec les clients, elles peuvent aussi devenir une base pour améliorer l’image du secteur,….). 

L’acceptation passe tout autant par la gestion technique et émotionnelle de cette transformation. 

Les aspects techniques sont là pour montrer dans quelle mesure vous maîtrisez les conséquences administratives, financières, informatiques et autres de cette transformation. 

Pour la partie émotionnelle, il s’agit d’intégrer la dimension humaine à votre processus: anticiper les réactions, penser aux conséquences individuelles et collectives, gérer les différentes phases du processus de transformation… 

collaboration changement sens discussions
adhesion au changement fiduciaire comptables clients

3) Quels conseils donneriez-vous aux fiduciaires pour augmenter l’adhésion de leurs clients dans cette transition digitale qui incarne, également pour le client, un changement majeur dans sa gestion au quotidien ?

Tout comme il faut pouvoir intégrer le changement à votre stratégie, il faut analyser la façon dont il peut faire partie de celle de vos clients.  L’ambition est d’éviter une réaction a priori négative telle que : « vous m’imposez un changement que je n’ai pas demandé et dont je n’ai pas besoins.» 

Une astuce consiste à impliquer vos clients le plus tôt possible par rapport aux évolutions à venir, en faire de véritables « partenaires »  (par exemple, les faire participer à des ateliers de réflexion sur l’évolution digitale de la profession). 

Un autre élément, tout aussi critique, consiste à rendre ce changement nécessaire , développer une conscience de l’utilité de cette évolution.

4) Comment les fiduciaires peuvent-elles rassurer leurs clients face à cette peur du changement ?

Comment mettre en avant les avantages de cette nouvelle collaboration plutôt que ses inconvénients à court terme ?

Plutôt que de « peur » ou de « résistance » au changement, il me paraît plus juste de parler d’un « abandon » d’une position maîtrisée et connue.  A partir du moment où le changement trouve sa légitimité dans la stratégie de l’organisation et s’intègre logiquement à mon activité, il y a beaucoup moins de raisons à s’opposer ou à ne pas avoir la volonté d’accepter cette évolution. 

L’aspect essentiel est l’histoire authentique que vous raconterez autour de ce changement fondamental pour vous et pour vos clients. Surtout, ne cherchez pas à « enjoliver / idéaliser » la nouvelle situation (il y a des +/- dans toute situation).  La modification du cadre de travail est une activité en soi.  Il est illusoire de croire à un changement sans effort.  La répartition de la charge de travail sur le projet de changement et donner de l’autonomie aux collègues et collaborateurs dans ce contexte permettra d’avoir le bon focus: ce sur quoi nous avons de l’influence en termes de temps et de responsabilité.

avertir et accompagner les clients au changement fiduciaires
changement- prévisions financières - anticiper les crises et l'impact des décisions

5) Comment gérer le changement quand il bouleverse sa méthode de travail et ses acquis ?

Il existe de nombreux outils qui vous permettent de couvrir les zones critiques du changement (méthode des 7s, ADKAR, les 8 étapes de Kotter, les 6 chapeaux…).  Elles ont toutes leur utilité en fonction de la réalité que vous rencontrerez.  Elles permettent un « re-découpage » du changement en activités plus « digestes », cela évite de se confronter à une montagne qui nous paraît insurmontable. 

Faites un choix judicieux: optez pour une méthode qui fonctionne pour le plus grand nombre et qui soit adaptée à votre réalité de terrain.  Une approche de type « Effort / Impact » (faire la balance entre le degré de difficulté de mise en oeuvre ds différentes étapes et l’impact réel sur votre changement) est très intéressante: vous aurez une répartition claire des actions à mener à court terme et celles qui s’inscrivent plus dans la durée (sous format de projet).

6) Comment faire confiance à une nouvelle organisation de travail lorsque des deadlines et la gestion de données cruciales entrent en jeu ?

La confiance est très complexe, elle passe par votre crédibilité, votre expertise, vos succès passés, votre niveau relationnel…  En fonction de l’historique avec votre client, elle sera plus ou moins forte. 

De même, un changement compliqué peut amener à remettre en question le degré de confiance si la gestion de cette transformation n’est pas optimale.  En ce sens, un agenda clair avec répartition des tâches (actions concrètes), des priorités (les délais) et des responsabilités (« qui fait quoi? ») aura pour effet de rassurer. 

Il sera fondamental de bien prendre en compte la réalité de l’activité classique de l’organisation afin de le moins perturber la production et la dimension opérationnelle de la fiduciaire.  Les responsables d’équipe et chefs de projet ont pour mission de gérer les conflits d’agenda potentiels et d’en limiter leur impact pour l’ensemble des collaborateurs.

deadlines outils changement fiduciaires
télétravail adhésion au changement fiduciaires comptables clients collaborateurs

7) Quels sont les bonnes pratiques à mettre en place pour une bonne cohésion d’équipe en incluant le télétravail ?

Dans le cadre des nombreux projets que nous avons mené à bien, voici quelques idées qui pourraient vous inspirer:

  • Priorité absolue au recentrage sur l’équipe (compte-rendu des semaines précédentes) : mettre l’accent sur les valeurs fondamentales de l’équipe
  • Donnez-leur le temps de se défouler
  • Discuter des zones confortables / inconfortables
  • Fixer des objectifs collectifs en plus des objectifs individuels
  • Faire appel à l’intelligence collective
  • Diminuer la pression du temps et travailler pour une approche« baby makes a step » 
  • Aider les gens à accepter les différents niveaux individuels de gestion de l’incertitude
  • Utiliser des « outils» de mesure de la « santé de l’équipe »

Nicolas Delebois

Managing Partner chez L&AD

Expert en gestion de changement .

Lead s’est spécialisé dans l’accompagnement organisationnel et managérial. De par notre expérience professionnelle, nous avons rencontré un grand nombre de situations souvent sous-estimées, voire ignorées, qui nécessitent une attention toute particulière: toutes celles qui peuvent avoir des répercussions sur l’humain. C’est sur base de cette constatation que nous sommes amenés à intervenir sur différents niveaux de ces changements vécus dans les organisations:

1. l’accompagnement de l’organisation dans son développement et sa transformation continue par le conseil sur les implications humaines des ces évolutions pour l’ensemble du personnel ou un service spécifique, ainsi que par la proposition de solutions concrètes pour éviter tout impact des conséquences négatives;

2. l’accompagnement managérial individuel et/ou de structure managériale décisionnelle dans leur propre développement de compétences dans les situations rencontrées sur le terrain.

Hélène Delforge gs subsides - aides & subsides en fiduciaire
Actualités, Events, Boîte à outils, Fiduciaire

Aides & subsides dans un contexte de crise : interview d’expert – Fiduciaires & ses clients

Tout savoir des aides & subsides en cette période de crise : pour la fiduciaire et ses clients - interview d'expert

Les fiduciaires (et leurs clients) font actuellement face à des difficultés importantes liées à une situation post-covid suivie d’une crise économique importante.

Les fiduciaires sont donc la référence pour de nombreuses entreprises qui se tournent vers leur comptable pour les conseiller en matière de gestion, de liquidités et de fiscalité. La solvabilité et la rentabilité des entreprises étant l’un des axes majeurs pour lesquels la fiduciaire est sollicitée.

Les (experts)-comptables se doivent donc d’être bien informés, pour conseiller au mieux leurs clients. Et ainsi leur permettre de trouver des liquidités pour faire face à des périodes difficiles ou anticiper certains frais.

Dans la recherche de solutions exploitables, les aides et subsides restent une piste à explorer.

1) Quels conseils donneriez-vous aux fiduciaires en ces temps de crise ?

Je crois que les fiduciaires sont bien placées pour savoir qu’une des clés du succès d’un entrepreneur est de s’avoir s’entourer des bonnes compétences autour de lui, et de ne pas croire qu’il peut faire tout, et tout seul.

2) A ce jour quelles aides/subsides peuvent être octroyées aux fiduciaires wallonnes ?

Tout dépend des projets de développement qu’ont les fiduciaires. Les subsides étant régionalisés, je ne pourrai vous répondre que pour la région qui nous concerne : la Wallonie.

Les fiduciaires ont accès aux aides à l’embauche, à la formation du personnel, aux aides à la consultance, … leur permettant de continuer à se développer en minimisant les coûts.

Questionnement-formations Sage cloud demat scd

3) Comment les fiduciaires peuvent-elles venir en aide à leurs clients selon vous ? Des subsides existent-ils pour les PME en difficulté ? Quels sont les conditions ?

Les subsides sont généralement octroyés aux PME qui cherchent à se développer. Ils sont alors un coup de pouce pour l’entreprise qui initient, par exemple, un projet d’investissement ou encore de recrutement, tout en profitant d’une intervention financière pour soutenir ce projet.

Certaines aides sont mises en place en faveur des entreprises, lors de situations exceptionnelles et dans un contexte particulier, comme nous avons pu le vivre durant le COVID, ou lors des inondations par exemple.

La crise de l’énergie que nous vivons actuellement a poussé le gouvernement fédéral à prendre une série de mesures d’aides pour soutenir les entreprises. Ces mesures seront d’application à partir du 1er novembre 2022. Parmi celles-ci, nous retrouvons notamment :

  • La baisse des accises gaz et électricité au minimum européen pour une période de deux mois
  • Le reports et réductions de cotisations sociales
  • Un droit passerelle “énergie” pour les indépendants en cas de suspension d’activité.
  • Le chômage temporaire “énergie”. Mesure effective depuis le 1er octobre 2022
  • Le renforcement du taux de déduction pour investissement
  • L’exonération fiscale pour les mesures d’aide régionale dans le contexte de la crise énergétique
  • Les reports du paiement des impôts
  • Les reports du remboursement et de crédits aux entreprises
  • Priorité d’accès à l’énergie donné au secteur agroalimentaire en cas de risques d’interruption de l’approvisionnement

4) Comment débloquer des fonds pour se développer en ces temps difficiles ? Quels moyens de financement suggéreriez-vous pour accroître les liquidités à court terme ? Moyen/long terme ?

adhesion au changement fiduciaire comptables clients

5) On parle beaucoup de digitalisation, existe-t-il des subsides spécifiques à sa mise en œuvre ?

Tout à fait. Les chèques-entreprises qui sont les aides à la consultance en Wallonie, couvrent une partie des coûts liés à cette digitalisation. En prenant les services d’un prestataire labellisé, l’entreprise se donne la possibilité de profiter de l’expertise d’un professionnel pour mener à bien ce projet de digitalisation, à moindre coût.

Par exemple, le Chèque « Relance par le numérique – Diagnostic » permet alors de travailler avec un consultant pour établir un premier audit de la situation de l’entreprise. Les coûts éligibles sont :

  • la réalisation d’un diagnostic de maturité numérique (1 jour max.) : l’examen de la situation actuelle et l’analyse des besoins en matière d’e-commerce et de positionnement digital ;
  • la réalisation d’un diagnostic de cybersécurité (1 jour max.) : l’examen de la situation actuelle et l’analyse des besoins en matière de sécurisation des outils et de protection des données.

Le Chèque « Plan d’actions stratégiques » permet quant à lui de travailler avec un consultant pour établir ou améliorer une stratégie sur les aspects de positionnement digital, d’E-commerce ou encore de cybersécurité.

Les coûts éligibles sont :

  • la réalisation d’un test de performance concurrentiel ;
  • la définition des objectifs business, des publics cibles, des messages clés ;
  • l’analyse des mots-clés et de référencement ;
  • le développement d’une stratégie de référencement, dont la définition des indicateurs de performances clés ;
  • la définition de la stratégie de contenu, à savoir l’identification de réseaux, de supports, du « tone of voice » et mettre en place un calendrier éditorial ;
  • le développement d’une stratégie digitale en appui du process de fonctionnement interne, de commercialisation et de distribution, liée à des applications numériques permettant l’évolution numérique du bénéficiaire telle que la facturation en ligne et la gestion automatisée des stocks.

6) Les deadlines sont souvent importantes, y a-t-il des dates clés à retenir en matière de subsides ?

De manière générale, la règle de base est d’ANTICIPER. Il est important d’envisager la piste subsides AVANT la concrétisation d’un projet. La plupart des subsides doivent être demandés avant la mise en route de celui-ci. Si votre projet a débuté, à la lecture de ces lignes, n’hésitez tout de même pas à nous consulter, afin de vérifier si une partie reste toujours éligible ou non.

Des outils pour vous aider et conseiller vos clients ?

SAGE BI - NEW

Facilitez-vous la vie et réalisez vos propres reportings sur mesure. 

Fini de se triturer les méninges et de passer des heures à compiler des chiffres pour ressortir l’information qu’on veut. Elaborez vos rapports facilement pour plus de professionnalisme et convaincre votre audience.

Tout nouveau produit chez Sage, il n’en finira pas de vous étonner. Lié à BOB 50 comptabilité ou non, Sage BI est accessible à tous !

Sage BI reportings tableaux de bords excel cfo prise de décisions et indicateurs

HANNAH

Planifiez, scénarisez & analysez les plans financiers pour vos clients. 

Conseillez-les au mieux en vous équipant d’outils adaptés. Comparez les prises de décisions que vous conseilleriez et aidez les à convaincre leurs investisseurs. 

Votre expert - Subsides Wallonie

Hélène Delforge

 Experte & conseillère en subsides pour entreprises chez GS Subsides 

Emilie Petit 

Déléguée commerciale chez GS SUBSIDES chez GS Subsides 

GS Subsides est là pour accompagner les entreprises & fiduciaires afin de déterminer les différents subsides & aides disponibles en Wallonie et pour lesquels ils peuvent introduire un dossier auprès de l’administration. 

Experte & conseillère avisée, elle pourra aisément vous venir en aide et vous aider à avoir plus de liquidités pour continuer à évoluer en ces temps difficiles. 

Envie d'en savoir plus ?

Ne manquez pas tous les trucs & astuces d'experts
semaine de la comptabilité cloud infrastructure IT
Actualités, Events, Boîte à outils, Fiduciaire

Construire son infrastructure IT via le cloud dans l’ère digitale : interview d’expert

Le digital ok... Mais quelle infrastructure IT mettre en place ? - interview d'expert

Dans une fiduciaire, l’infrastructure IT est, mine de rien, un point central sur lequel il faut impérativement se pencher pour diverses raisons :

  • Hébergement de ses outils de travail et logiciels métiers
  • Sécurité des données 
  • Accessibilité à distance des collaborateurs 
  • Capacité de stockage & de traitement des données
  • Archivage 
  • Communication interne & externe
  • Collaboration client
  • Etc. 

Bien souvent, cet aspect est à revoir. Soit rien n’a vraiment été mis en place et ça pose problème. Soit rien n’a plus été actualisé depuis longtemps et l’infrastructure devient inefficace, voire obsolète au fur et mesure que vos logiciels métiers évoluent et utilisent les technologies d’aujourd’hui.

Il ne faut pas non plus négliger le fait que votre clientèle grandit au fur et à mesure et que le flux de données à traiter est donc plus conséquent. 

Nous en profitons donc pour faire le point avec vous & un expert en cloud & infrastructure IT. Nous voulions vous aider à adopter les bons réflexes et y voir plus clair dans votre réflexion de transformation digitale. 

infrastucture it

1) Quel type d’infrastructure IT préconiseriez-vous pour digitaliser une fiduciaire ? Quels sont les critères de sélection ?

Une infrastructure cloud de type « Bureau à distance » de telle sorte que toutes les solutions utilisées par la fiduciaire puisse être centralisée au sein d’un seul environnement.

L’accès se doit d’être sécurisé (connexion encryptée, mot de passe complexe, et être en mesure de proposer une authentification à double facteur).

2) Comment une fiduciaire peut-elle faire en sorte que ses travailleurs aient la possibilité de travailler à distance à tout moment ?

Avec une solution cloud de type « Bureau à distance », les travailleurs peuvent se connecter à leur environnement de travail à tout instant, et depuis n’importe quel emplacement. Ils retrouvent dans leur environnement toutes les solutions qu’ils ont l’habitude d’utiliser, qu’ils soient au bureau, à domicile ou n’importe où ailleurs.

teletravail changement
cloud vs google drive fiduciaire

3) Puis-je installer ma/mes licences de logiciels métier sur mon Google Drive ou mon icloud ?

Non, Google Drive ou iCloud sont des solutions de stockage de fichiers dans le cloud, mais ne permettent pas d’y installer des applications.

4) Est-ce contraignant de devoir héberger une/des licences de logiciels sur un cloud et non on-web ?

Il est important que la solution cloud soit bien dimensionnée, de la même façon que si l’on devait dimensionner un serveur physique chez la fiduciaire.
La seule contrainte réelle étant la connectivité internet qui se doit d’être stable. De nos jours, la plupart des fournisseurs d’accès internet offrent des connexions stables permettant de travailler en bureau à distance de façon tout aussi conviviale que si l’on travaillait en local.


Cloud computing

5) Peut-on accéder au cloud depuis n’importe quel PC ? (Ex : si je suis en vacances, à la maison, au bureau, etc. )

Il est techniquement possible de se connecter depuis n’importe quel PC à condition de disposer des informations nécessaires pour se connecter (une icône de connexion ou l’adresse URL du portal Web de connexion, ainsi que ses identifiants bien sûr).

L’accès se doit d’être sécurisé (connexion encryptée, mot de passe complexe, et de préférence avec une authentification à double facteur).

coût d'un cloud

6) Quel est le coût moyen d’une infrastructure IT permettant la digitalisation d’une fiduciaire?

Cela dépendra des ressources nécessaires pour faire tourner l’infrastructure cloud, en moyenne cela représente un budget mensuel de +/- 125 € / utilisateur. A noter que des solutions mutualisées démarrent à 50 € / utilisateur, tandis que des solutions plus complexes et complètes peuvent se monter à environ 200 € / utilisateur.

cloud infrastructure it assistance de qualité pas besoin d'IT en interne

7) Faut-il avoir un informaticien en interne pour digitaliser sa fiduciaire ?

Non, heureusement Datos dispose d’une équipe technique qualifiée pour assister et répondre aux demandes ou problèmes de ses clients.

8) Selon vous, quelles sont les raisons qui poussent les fiduciaires à passer dans une infrastructure virtuelle ?

La flexibilité pour les collaborateurs, la modularité pour l’infrastructure, et la tranquillité d’esprit qu’apporte une telle solution en terme de gestion.

9) Quelle est la différence entre un cloud dédié, un cloud mutualisé et un serveur ? Quels sont les avantages/inconvénients entre chaque type ?

  • Le cloud dédié est un environnement virtuel qui vous est entièrement dédié, il vous est donc possible d’y faire installer n’importe quelle(s) solution(s) si vous disposez des licences adéquates. Le cloud dédié est le plus flexible et peut évoluer selon vos besoins.
  • Le cloud mutualisé est le plus abordable car les ressources sont mutualisées et partagées avec plusieurs clients. Chaque client possède son environnement personnel et sécurisé au sein de ce cloud mutualisé, pour des performances équivalentes à celles d’un cloud dédiés.
    En revanche le cloud mutualisé sera moins flexible car le client ne pourra choisir que parmi des options prédéterminées.
  • Le serveur local est situé chez le client et nécessite donc une maintenance adéquate et un renouvellement matériel régulier (en moyenne tous les 5 ans), ce qui nécessite un investissement initial plus important qu’une solution cloud. Cette solution peut s’avérer moins flexible si les besoins en terme de ressources se font croissants. Il est également nécessaire de prévoir les solutions nécessaires en terme de connectivité (réseau, sécurité internet) afin de permettre un accès à distance stable aux collaborateurs. En revanche le client est également libre d’y faire installer n’importe quelle(s) solution(s), tant que les ressources le permettent.

10) Au niveau cyber sécurité, quelles sont les bonnes pratiques et celles à éviter ?

Chaque utilisateur doit disposer de ses propres identifiants (on évite que plusieurs travailleurs utilisent le même compte).
L’utilisation de mots de passe complexes (plusieurs catégories de caractères au sein du mot de passe, pas d’utilisation de caractères à répétition de type abc, 123, etc., et éviter d’utiliser des noms communs ou des noms propres).
L’utilisation d’une solution d’authentification à plusieurs facteurs.
De manière plus générale : être attentifs aux e-mails douteux, ne pas cliquer sur n’importe quels liens dans un e-mail que l’on a reçu et encore moins y encoder ses identifiants.
Datos peut aussi vous proposer des solutions pour sensibiliser vos travailleurs à la cybercriminalité, afin de les aider à mieux discerner les arnaques.

logiciel de comptabilité windows et mac via le cloud

11) Puis-je accéder à un cloud Windows depuis mon mac ? Quelles implications cela a-t-il sur l’utilisation des logiciels ?

Puis-je accéder à un cloud Windows depuis mon mac ? Quelles implications cela a-t-il sur l’utilisation des logiciels ?

Votre expert - Infrastructure IT & Cloud

Michaël Hofman

Owner/System engineer at Datos IT SMB chez DATOS IT SMB (Partenaire Ace GROUP)

Expert en digitalisation via le cloud et une infrastructure IT adaptée aux besoins de chaques fiduciaires & PME.

Michaël a une grande expérience de l’infrastructure à prévoir au sein des entreprises et des fiduciaires. Chaque organisation ayant des besoins spécifiques, Datos IT analyse point par point l’écosystème d’outils à considérer, le stockage nécessaire, le nombre de personnes devant y accéder, etc. 

Très à l’écoute, il ne manquera pas de vous fournir des conseils avisés pour trouver avec vous l’infrastructure IT qui vous convient !

Envie d'en savoir plus ?

Ne manquez pas tous les trucs & astuces d'experts
semaine de la comptabilité - transformation digitale en fiduciaire interview expert - semaine de la comptabilité
Actualités, Events, Boîte à outils, Fiduciaire

La transformation digitale à la lumière du contexte actuel: interview d’expert

Enjeux pour la fiduciaire & ses clients : l'évolution & la transformation digitale - interview d'expert

On parle beaucoup de digitalisation… 

Le digital est par contre partout autour de nous et nous l’avons intégré de manière naturelle dans notre quotidien. 

Dans la vie professionnelle, la plupart des entreprises on déjà une part de digital (qu’elle soit importante ou faible). La question porte donc sur la transformation digitale pour continuer à évoluer, s’outiller pour automatiser & optimiser la gestion de ses tâches. Cela permet de vous dégager du temps pour vous focaliser sur votre expertise et ce qui est vraiment important. 

Nous savons que vous vous posez 1000 questions et que cette digitalisation n’est pas toujours facile : investissements financier, ressources, temps, etc. 

Nous vous proposons d’y répondre à la lumière de l’avis d’un expert en logiciels de comptabilité & outils digitaux. 

1) Selon vous, quels sont les enjeux d’une fiduciaire pour 2023 ?

En 2023, de nombreux challenges arriveront. On voit déjà les prémices, crise énergétique, crise monétaire etc.
La fiduciaire doit se transformer et devenir plus qu’une organisation comptable.

Les PME devront affronter des difficultés sur tous les fronts et la fiduciaire doit se positionner en tant que  coach business. Cela implique des changements drastiques dans sa vision de la gestion de ses clients.

2) On a beaucoup entendu parler de digitalisation…

Mais selon vous, peut-on encore parler de digitalisation dans un monde où il y a déjà énormément de digital dans notre quotidien ?
Comment définir une stratégie et prioritiser la manière d’y arriver ?

Il faut faire une différence entre notre vie de tous les jours où, en effet, la digitalisation est partout (services de streaming, musique, emails, smartphone) et la digitalisation de la relation client-fiduciaire où bien souvent, on se heurte à une peur du changement, tant chez les comptables que chez certains clients.


Néanmoins, beaucoup de clients sont à la recherche de solutions pour gagner en efficacité, pour disposer d’une nouvelle façon d’interagir avec leur comptable. C’est à mon sens, la priorité pour déployer une nouvelle stratégie de dématérialisation, à savoir se doter d’outils intelligents (chez la fiduciaire et chez le client) pour mieux communiquer.
Les technologies existent, il faut réussir la mise en place !

Questionnement-formations Sage cloud demat scd

3) Comment les fiduciaires peuvent-elles faire face aux challenges qui les attendent au quotidien (vis-à-vis de leurs clients et de leurs collaborateurs) ?

Les fiduciaires sont des PME comme les autres, elles doivent augmenter leur efficacité et rendement. Il n’y a pas de recette miracle. Il faut travailler avec des outils technologiques qui suivent la vision de la fiduciaire. Il y a 20 ans, il était inconcevable qu’un logiciel puisse faire de l’encodage. Aujourd’hui, de nombreuses solutions arrivent presque à cette performance, toujours avec la supervision du comptable.

Mais ce que cela implique, c’est que le comptable doit se remettre en question et viser de nouvelles façons d’aider ses propres clients en faisant évoluer ses missions et sa vision.

4) Comment la digitalisation s’adapte-t-elle à la crise actuelle ?
Comment une fiduciaire peut-elle se digitaliser si elle a un budget limité ?

Chez Sage, nous avons fait évoluer toutes nos solutions vers la location. Certains clients conservateurs ont trouvé ce changement difficile à accepter car ils veulent posséder leur solution.

Néanmoins, la conséquence pour les éditeurs de logiciels est qu’un client qui utilise une solution en location est moins tenu de la conserver sur le long terme et cela oblige également l’éditeur à fournir des solutions encore plus efficaces.

Globalement, avec les nouvelles solutions que nous éditons, le client va payer de plus en plus un prix basé sur l’utilisation (par exemple au nombre de dossiers traités) et plus un montant « forfait » qui ne représente pas forcément la réalité.

sage-cloud-demat-formations-plans financiers, analyses, scénarios, prévisions expertises fiduciaire Hannah

5) Digitaliser sa fiduciaire implique-t-il de repartir de zéro et de démarrer avec de nouveaux outils ?

Tout dépend de la solution choisie.

Avec nos solutions de digitalisation, le comptable peut conserver l’ensemble de ses habitudes de travail ou basculer vers une solution cloud. Voire, s’il le souhaite, utiliser l’une ou l’autre selon les circonstances.

Nous sommes partisans de solutions qui s’adaptent aux besoins des clients et pas de tout effacer pour recommencer d’une page blanche. Dans le secteur de la comptabilité, il est préférable de disposer d’une solution qui a fait ses preuves et sur laquelle on peut compter.

6) Chaque outil a ses limites, quels sont les points d’attention à prendre en compte pour développer son propre écosystème selon ses besoins ?

Très souvent quand un projet de dématérialisation échoue, c’est parce que la vision du client n’était pas claire. Il est alors difficile de la mettre en place et surtout de convaincre les équipes qu’il faut y adhérer.

C’est pourquoi, nous conseillons toujours de faire un audit de la situation actuelle avec le partenaire informatique et de bien fixer l’objectif à atteindre.

L’expérience de nos partenaires est ici capitale car ils sont, littéralement, tous les jours au contact des clients et vont pouvoir se positionner comme le coach du comptable dans son projet de dématérialisation.

changement- prévisions financières - anticiper les crises et l'impact des décisions
sage cloud demat plateforme collaborative fiduciaire

7) Comment Sage pense répondre aux besoins des fiduciaires et de ses clients ? Quels sont les priorités selon Sage pour les années à venir ?

Sage est persuadée qu’il faut avancer avec les clients en construisant un écosystème fiable et efficace.

Cela passe par de la réflexion, des collaborations, des changements de mentalités. C’est un vrai challenge au jour le jour.

Nous sommes pour une évolution douce mais en profondeur des outils pour le comptable.

Concrètement, cela se traduit par des logiciels ouverts aux concurrents. Il était impensable, il y a quelques années encore, qu’un logiciel Sage puisse être connecté à la concurrence.
Aujourd’hui avec Sage Cloud Demat, vous pouvez connecter plusieurs logiciels comptables (Winbooks, Exact Online,…)

Cette ouverture est nécessaire pour construire l’écosystème de la fiduciaire, pas celui de Sage !

8) Pourquoi travaillez-vous avec des partenaires chez Sage ?

Sage est un éditeur de logiciels. Les partenaires sont les coachs des clients finaux.
Ce sont deux métiers bien différents et qui sont, à notre avis, totalement complémentaires.

Nous avons une grande confiance dans notre réseau de partenaires pour comprendre les besoins des clients et nous les remonter dans le but d’améliorer nos solutions.

De plus, il n’est pas possible de conserver une proximité avec l’ensemble du parc clients.

Nos partenaires sont également bien souvent meilleurs que Sage pour le support, les formations et expliquer nos solutions. Nous travaillons donc le plus possible en synergie avec nos partenaires.

changement menace ou opportunité

9) Quels conseils donneriez-vous aux fiduciaires pour aider leurs clients à passer à la facturation électronique ?

Il y a plusieurs avantages à passer à une facturation électronique:

  • Tout d’abord la réduction du risque d’erreurs. Moins on encode moins on a de chance de faire une erreur.
  • Ensuite, le coût. Utiliser une facture électronique est jusqu’à 8x moins cher que d’utiliser la version papier. Les coûts de manutention à eux-seuls sont extrêmement élevés pour la facture papier.
    La sécurité des backups a fait d’énormes progrès et il est maintenant plus sûr de conserver ses documents au format électronique.
  • Enfin, la raison sans doute la plus évidente est que nous y passerons tous dans les années qui viennent, autant être prêt tout de suite !

10) Les fiduciaires ont souvent peur du refus de collaboration de leurs clients si elles digitalisaient leur collaboration…

Ces craintes sont-elles justifiées selon vous ?
Quels conseils leur donneriez-vous pour les aider à faire de cet obstacle, un atout insoupçonné ?

Nous prêchons depuis plusieurs années la dématérialisation au sein des fiduciaires. C’est un argument que j’entends très souvent « mes clients ne sont pas prêts ». La réalité est que la phrase « nous faisons comme ça car on a toujours fait comme ça » est sans doute la plus dangereuse dans une organisation.

Nous avons aidé plus de 400 fiduciaires à passer le cap de la dématérialisation et aucune n’a perdu de clients parce que nous proposons des solutions évolutives suivant les besoins du parc clients.

Enfin et surtout, l’immobilisme expose les fiduciaires à perdre les clients qui veulent évoluer et se fermer les portes à de nouveaux clients.

L’avantage des solutions Sage est qu’elles permettent aux comptables d’avancer à leur rythme sans bousculer les clients dans leurs habitudes.

deadlines outils changement fiduciaires

11) Les fiduciaires font face à des pics de stress importants durant les périodes de rush, qui incombent à leur métier & aux exigences imposées par le législateur.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux (experts-)comptable pour alléger un maximum ces contraintes et leur bien-être ?

La collaboration.
Nous fournissons tous les outils qui permettent aux comptables de collecter les documents tout au long de la période comptable. Si le client et la fiduciaire travaille ensemble, ces pics pourront être réduits. 

12) Que répondez-vous aux fiduciaires qui disent que des solutions gratuites sont suffisantes pour se digitaliser ? (Dropbox, google drive, bookmate, bill to box, etc.)

Je pense que c’est une très bonne première étape pour tester le concept.
Par contre, dès que le comptable voudra offrir une solution professionnelle à ses clients, je pense qu’il devra se tourner vers des solutions payantes.

Ces solutions offrent des intégrations aux logiciels comptables, de l’évolution suivant les législations, des outils qu’on ne retrouvera pas dans les solutions gratuites (OCR…) et surtout dans le cas de Sage, un réseau de partenaires formés et prêts à donner un support de qualité.

télétravail adhésion au changement fiduciaires comptables clients collaborateurs

13) Sage ne propose pas de version de test de ses logiciels, pouvez-vous expliquer pourquoi c’est proscrit ?

Il y a plusieurs raisons. Par expérience, nous savons que si le client dispose d’une solution « démo » sans l’intervention d’un partenaire pour l’installation et la première formation, il va se lasser rapidement devant les premières difficultés.
Nous voulons qu’à partir du premier contact avec les solutions Sage le client soit encadré et que l’expérience soit toujours la plus agréable possible.

Ensuite, nous savons que si nous livrons des codes gratuits pour tester un produit ou un logiciel, bien souvent, le client ne va pas mettre assez d’énergie pour le tester intensivement.
On ne fait alors que perdre du temps.


Nous préférons donc, toujours, l’intervention d’un professionnel qui va pouvoir expliquer la solution et donner une première formation.

Votre expert - Outils digitaux Sage BOB 50

Eric Jacquet

Area Account Manager chez SAGE (Partenaire Ace GROUP)

Expert en digitalisation via les outils Sage.

Eric a une grande expérience auprès des fiduciaires & PME en Belgique.

Confronté au quotidien aux demandes et obstacles rencontrés par les fiduciaires, il a une vue élargie des besoins des experts du chiffre. Représentant de l’un des plus grands logiciels de comptabilité en Belgique, il n’hésite pas à prendre du recul et à se positionner comme expert pour suggérer une stratégie de digitalisation qui a fait ses preuves chez des nombreuses fiduciaires utilisant les produits SAGE. 

Envie d'en savoir plus ?

Ne manquez pas tous les trucs & astuces d'experts
semaine de la comptabilite analyses financières et plans financiers interview expert Pierre François Janssen IDSOFT HannaH
Events, Boîte à outils, Fiduciaire, Actualités

Analyses et plans financiers : interview d’expert

Enjeux pour la fiduciaire & ses clients : interview d'expert - analyses & plans financiers

Le contexte économique actuel nous montre que les entreprises doivent constamment s’adapter à l’environnement qui les entoure. 

En véritable caméléon, elles doivent évoluer et anticiper de nombreux obstacles au risque d’être en difficultés ou de devoir fermer boutique…

Les fiduciaires n’échappent pas à ce besoin d’anticipation. Ce qui est d’autant plus vrai sachant que les experts du chiffres doivent se projeter pour leur propre fiduciaire, mais aussi conseiller leurs clients en la matière ! 

Pour y arriver, l’expertise de l’expert-comptable est indéniable, certes. Mais il faut garder à l’esprit que les fiduciaires ont souvent peu de temps, il faut donc qu’il soit aussi bien outillé pour optimiser son temps et proposer des conseils de qualité. 

C’est donc dans cette optique que nous voulions vous fournir un avis éclairé de la part d’un expert en analyses financières et plans financiers. 

1) Selon vous, quels sont les enjeux de la fiduciaire dans un contexte post-covid & de crise économique ?

Plus que jamais, les fiduciaires doivent être présentes pour soutenir leurs clients. En effet, ceux-ci font face à des difficultés et à des risques considérables. 

 

Les fiduciaires doivent donner des conseils proactifs à leurs clients. Cela passe par une bonne connaissance du passé (comptabilité) et du futur (prévisions financières). 

2) Comment les fiduciaires peuvent-elles faire pour conseiller au mieux leurs clients en ces temps de crise ?

Je pense que le plus important pour les fiduciaires est avant tout d’être à jour dans la comptabilité de leurs clients. 

Grâce à une comptabilité à jour, les fiduciaires vont pouvoir conseiller au mieux leurs clients. Cela passera notamment par : 

  1. Comparer les chiffres réalisés avec ceux de l’année dernière 
  2. Comparer les chiffres réalisés avec ceux budgétisés 
  3. Commencer la réalisation d’un budget pour les 12 prochains mois car la période à venir sera critique 

Comparer les chiffres réalisés avec ceux de l’année dernière

boule de crisyal

Comparer les chiffres réalisés avec ceux budgétisés 

Commencer la réalisation d’un budget pour les 12 prochains mois car la période à venir sera critique 

3) Quels conseils donneriez-vous aux fiduciaires pour mieux gérer leurs liquidités et celles de leurs clients ?

Le plus important est de savoir où les entreprises et vers quoi elles se dirigent. 

Grâce à une comptabilité à jour, elles pourront réaliser un plan de trésorerie précis. 

Cela permettra d’anticiper d’éventuelles tensions et de prendre les bonnes décisions : obtention d’un crédit bancaire, obtention d’un délai fournisseurs plus long, modifications des délais de paiement, …

4) Comment une fiduciaire peut-elle établir une projection de l’activité de ses clients au travers d’hypothèses basées sur des décisions de gestion ?

Comment montrer concrètement au client, l’impact qu’une variation peut avoir sur les liquidités et la rentabilité de la société ?

Cela passe notamment l’analyse de différents scénarios. 

Avec notre logiciel HannaH, la fiduciaire peut montrer en 2 minutes à son client l’impact sur sa rentabilité et sa trésorerie d’une variation de prix. 

sage-cloud-demat-formations-plans financiers, analyses, scénarios, prévisions expertises fiduciaire Hannah
investisseurs banques plans financiers et prévisions clients fiduciaires

5) Comment convaincre les investisseurs et les banques d’octroyer un financement qui peut s’avérer crucial pour la survie de l’activité ?

De façon générale, pour convaincre les financiers, il est primordial de bien connaître ses chiffres. 

  • Avant tout, ses chiffres historiques pour lesquels, les fiduciaires ont un rôle à jouer. 
  • De plus, les chiffres prévisionnels qui justifient l’octroi d’un financement et un avenir plus rose. 
  • Ces prévisions financières doivent être réalisées suite à un travail collaboratif entre la fiduciaire et le client. 

6) Quand pensez-vous qu’il soit utile de prévoir un/des plan(s) financier(s) ?

Est-ce intéressant pour la fiduciaire ?
Est-ce intéressant pour le client ?

Je vais prêcher pour ma paroisse mais pour moi il est tellement important de prévoir des plans financiers dans énormément de situations : 

  1. Réalisation du budget annuel 
  2. Afin de surveiller la trésorerie et anticiper d’éventuelles tensions 
  3. Convaincre des financiers pour obtenir un financement 
  4. Réalisation d’un plan de redressement dans le cadre d’une PRJ 
  5. Réalisation d’un double test de liquidité 

Pour le client, cela permet vraiment de savoir vers où il se dirige et d’anticiper. L’anticipation est pour moi la clé pour diriger une entreprise. 

Je pense que la fiduciaire a un rôle considérable à jouer en aidant l’entreprise à réaliser son plan financier. C’est avec ça qu’elle peut vraiment remplir un rôle proactif vis-à-vis de l’entreprise. 

changement- prévisions financières - anticiper les crises et l'impact des décisions

Votre expert - Analyses et prévisions financières - plans financiers

Pierre-François Janssen

Consultant & formateur chez IDSOFT – HannaH (Partenaire Ace GROUP)

Expert en prévisions & analyses financières – Création de plans financiers. 

Financier avant tout, c’est un professionnel du chiffre comme vous ! Il profite aussi d’une expérience de conseiller en création d’entreprises. Il connait donc aussi les réalités du terrain. 

Envie d'en savoir plus ?

Ne manquez pas tous les trucs & astuces d'experts
Gestion d'entreprise, Fiduciaire, webinaires

Spécial Fiduciaire & IPP 05/05 : Outils & conseils pour gérer ses IPP de manière digitalisée grâce à Sage Cloud Demat

À PROPOS DE CE WEBINAIRE GRATUIT – Sage Cloud Demat Outil de gestion des IPP 05/05/2022

Spécial Fiduciaire et la relation client liée aux IPP

La fiduciaire aide les particuliers à remplir leurs déclaration d’impôts (IPP)… Mais qui s’occupe de faciliter le travail du comptable ?

Cette session est réservée aux (experts) comptables qui font souvent face à des demandes de déclarations IPP en cette période de l’année.

La plateforme collaborative Sage Cloud Demat est conçue pour répondre à tous les besoins de la fiduciaire et de son client; en vue d’une collaboration digitale efficace, fluide et centralisée.

Ce webinar est donc axé autour du nouveau module IPP lié à Sage Cloud Demat. Vous y découvrirez tous les aspects et conseils pour faire de vos déclarations IPP, un vrai jeu d’enfant !

C’est notamment une plus-value considérable pour la fiduciaire et un atout pour le client. Il peut facilement transmettre les infos, documents et commentaires à son comptables en quelques clics depuis son smartphone/pc/tablette.

Les impôts des personnes physiques ne font donc pas exception. Sage Cloud Demat propose désormais aux fiduciaires un outil sans pareil pour ne RIEN oublier, faciliter les échanges de documents, récupérer les infos officielles et tout concilier pour que chacun soit gagnant et puisse travailler efficacement.

Profitez d’une démo gratuite de la plateforme collaborative Sage Cloud Demat (liée à de nombreux logiciels comptables), ainsi qu’une présentation de son tout nouvel outil IPP

Gagnez du temps et évitez des déplacements inutiles en y assistant confortablement depuis votre ordinateur sans que ça ne vous prenne beaucoup de votre temps…

Alors rendez-vous devant votre écran pour commencer à digitaliser votre entreprise !

Inscrivez-vous vite, c’est gratuit !

Avantages de Sage Cloud Demat

Sage Cloud Demat est une plateforme collaborative universelle permettant aux entreprises de pouvoir échanger avec leur comptable & accéder à leurs données quelque soit le logiciel de comptabilité utilisé. Sage Cloud Demat se lie en effet aux logiciels comptables les plus courants : Sage BOB 50, Winbooks, ExpertM, Exact Online, etc.

Les entreprises transmettent ainsi leurs notes de frais et factures d’achat à leur comptable depuis l’application web/mobile. Qu’ils soient scannés via votre smartphone ou transmis de manière digitalisée, c’est au fur et à mesure que les documents officiels son transmis à la fiduciaire. Sage Cloud Demat se charge ensuite de les pré-encoder et les classer…

Le comptable gagne ainsi du temps et de l’énergie pour se concentrer sur l’analyse et la validations des données. Cela lui permet de montrer toute la valeur de son expertise et de fournir un avis éclairé sur la situation de son client, au fur et à mesure de l’activité et non a posteriori (tous les x temps ).

Pour vous, le comptable

Vous voudriez digitaliser votre fiduciaire en proposant ce genre de service à vos clients ? Tout en facilitant la gestion des documents & pré-encodages en mettant fin à des process lourds & chronophages ? Vos clients vous demandent d’accéder plus facilement à leurs données ou à leurs documents ? Ils vous demandent peut-être aussi d’y accéder en ligne via le web ou une appli ? Vous voudriez que vos clients aient un accès personnalisé & sécurisé à une plateforme collaborative (depuis votre site web ou non). 

Pourquoi ne pas aussi customiser la plateforme/application avec votre logo & charte graphique .

Pour vos clients

Vous voudriez qu’ils puissent prendre les décisions qu’il faut quand il le faut ? Pour ça, il leur faut un outil professionnel & efficace leur donnant accès à leurs données comptables : où & quand ils le souhaitent !

Vous êtes à la recherche d’un outil en ligne (web) ou via une application mobile à mettre à la disposition de vos clients qui soit en lien avec votre logiciel de comptabilité préféré ? Pourquoi ne pas trouver un outil leur permettant de scanner depuis leur smartphone les notes de frais & factures d’achats pour vous les transmettre au fur et à mesure ? Cela permet à la fiduciaire de mieux gérer les dossiers en lui permettant de dégager du temps (actuellement consacré à des tâches d’encodages) pour lui permettre de se focaliser sur son expertise et ses conseils !

Rendez-vous le 05/05 à 10h … Pour vous inscrire, complétez le formulaire ci-dessous et n’oubliez pas de valider l’inscription pour recevoir le lien d’accès au webinar !

écoles et comptabilité BOB 50 - aide, conseils, questions, réponses
Gestion d'entreprise, Fiduciaire, webinaires

Spécial écoles : Posez vos questions – compta BOB 50 – GRATUIT

À PROPOS DE CE WEBINAIRE BOB 50 GRATUIT – Réservé aux écoles, économats des établissements scolaires 

Spécial écoles – Tous nos trucs & astuces pour utiliser votre logiciel BOB 50, situations, conseils, Q&R.

Posez gratuitement toutes vos questions à propos de BOB 50, nos experts vous orienteront pour vous permettre de mieux exploiter votre licence BOB.

Cette session est réservée aux personnes gérant la comptabilité au sein d’une école et qui utilisent le logiciel Sage BOB 50.

La rentrée scolaire s’est normalement bien passée… 

Direction, corps professoral, élèves et administration commencent à prendre leur rythme de croisière pour une année haute en couleurs et pleine de savoir. 

Les premières facturations ont déjà ou vont avoir lieu selon les établissements… Avec elles, viennent aussi les situations de tous les jours et les réalités de terrain qui posent parfois problème. 

Quelques exemples de cas où nous pouvons aider les écoles...

  • Vue sur les rentrées/coûts par élèves, par implémentation, par bâtiment, par élève, par classe, par année, par section et j’en passe. 
  • Paiements des parents d’élèves : automatiser le traitement des extraits de compte & financiers, rappels, gestion des parents séparés/divorcés
  • Facturation forfaits, frais spécifiques
  • Facturation récurrentes, contrats, abonnements
  • Validation des factures avant paiement
  • Reconnaissance & encodage des achats 
  • Layouts de factures
  • Point de vente/Caisse pour vente de sandwichs, collations, etc.

Vous êtes nombreux à rencontrer des cas de figure qui vous mettent en situation d’inconfort. 

Vous ne savez pas toujours comment les concrétiser au sein de votre logiciel BOB 50, ou ne disposez pas des fonctionnalités qui permettent de le faire. 

Rendez-vous le 22/09 à 10h … Pour vous inscrire, complétez le formulaire ci-dessous et n’oubliez pas de valider l’inscription pour recevoir le lien d’accès au webinar !

ace_group_logiciels_comptabilité_gestion

PME ou fiduciaires ? Client Horus ou envie de le devenir ? Profitez cet été des nombreux avantages qu’offrent nos Summer Deals !

Type d'entreprise :

Intérêts :